Des écoles de chercheurs et chercheuses 

Des écoles de chercheurs et chercheuses 

Quatrième séance du séminaire doctoral “Penser le Moyen Âge aujourd’hui”, coordonnée par Laurence Doucet et Camille Brouzes Le 27 mars 2018 de 17h30 à 19h30 en salle B. 325 (salle des doctorants de Litt&Arts, Université Grenoble Alpes, bâtiments Stendhal)

 

Comment prendre conscience de notre positionnement intellectuel et scientifique dans un champ dont la structuration ne s’affiche jamais clairement ? En tant que chercheur.e.s médiévistes encore jeunes dans nos pratiques et notre connaissance du monde universitaire, il nous est difficile d’avoir un regard juste sur les méthodologies que nous appliquons et les biais par lesquels nous essayons de comprendre nos objets de recherche. Nous faisons pourtant régulièrement l’expérience d’oppositions formulées par d’autres médiévistes sur des points qui nous semblaient difficilement attaquables, ou de réticences suscitées par des méthodologies précises. Nous lisons aussi des productions scientifiques dont les approches nous paraissent dépassées, ou au contraire particulièrement innovantes. Ces expériences ponctuelles ne nous donnent que l’intuition de l’existence d’un certain nombre d’écoles de pensées et d’approches, sans que nous puissions pour autant situer très clairement notre propre travail.

 

Sommes-nous forcément tributaires des modes de réflexion appliqués par nos directeurs et directrices ? Affilié.e.s, même inconsciemment, à une école de pensée ? Victimes des modes de notre époque dans notre manière d’étudier le Moyen Âge ? Pris.e.s dans un contexte français, sinon plus local encore, qui possède des méthodologies et des centres d’intérêts qui lui sont propres ?

 

Cette séance soulèvera la difficulté de situer nos recherches dans le vaste champ épistémologique de la médiévistique. En partie aidé.e.s par les ressources, les techniques que la communauté des chercheur.e.s médiévistes met à notre disposition, nous tâcherons de saisir la possibilité d’une meilleure compréhension de nos manières de penser et de réfléchir le Moyen Âge.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.