Visite de Philippe Walter

Philippe Walter, professeur émérite de littérature médiévale sera à Grenoble les 7 et 8 novembre prochain, et interviendra dans plusieurs séminaires et événements ouverts pour l’occasion au public.

  • jeudi 7 novembre 13h30-15h30 salle C 103, cours de préparation à l’agrégation sur la chanson de geste Aspremont (ouverture exceptionnelle du cours au public). Il proposera une étude littéraire de l’ascension de l’Aspremont.
  • jeudi 7 novembre à 17h30, amphithéâtre de la MSH : Philippe Walter proposera une conférence “Pour une neurophysiologie de l’imaginaire”, sur l’invitation du AACRI (Association des Amis du Centre de Recherche sur l’Imaginaire). Entrée libre.
  • vendredi 8 novembre, 10h30-12h30, salle F 311. Philippe Walter interviendra dans le séminaire “Littérature et culture médiévales”  et proposera une communication intitulée “Un jardin des secrets dans le Roman de la Rose (Guillaume de Lorris)”. Ce séminaire est ouvert au public.

L'amant et la roseHarley MS 4425, f. 184v°

 


2 réflexions sur « Visite de Philippe Walter »

  1. GARCIA

    Bonjour,
    J’ai eu le plaisir de découvrir Philippe Walter, lors de mes études littéraires 1986/1990 Paris IV Sorbonne.
    Pourriez vous m’indiquer un moyen de le joindre….
    Trente années sont passées, mais je garde un souvenir ému de la Quête du Graal.
    Par avance un grand merci.
    Valérie Garcia
    06 58 04 83 54

    Répondre
  2. PANNIER François

    Bonjour,
    Je suis commissaire d’une exposition qui doit se tenir en 2022 au musée de la Castre à Cannes sur le thème du chamanisme. Je suis par ailleurs président de l’Association pour le Rayonnement des Cultures Himalayennes.
    Nous aimerions, en dehors des grandes zones : Sibérie, Himalaya, Amazonie … aborder le problème français.
    A notre avis les sorcières du Moyen Age étaient, sinon des chamans, du moins les détentrices d’un savoir ancestral issus de cette tradition.
    La plaque du Broc en Auvergne du Ve – VIe siècle exposée au musée de Cluny en 2016 dans les Temps mérovingiens qui est dite par la rédactrice un Christ triomphant me semble plus proche d’un chaman himalayen avec son tambour que le Christ tenant le globe terrestre.
    Dans un article consultable sur le site
    https://himalaya-arch.com/lettres-du-toit-du-monde/item/25-lettre-n-26
    j’ai fait un point sur le sujet page 10 et 11.
    Votre approche du sujet m’intéresse beaucoup.
    Je vais acquérir votre livre La fée Mélusine, le serpent, l’oiseau car ces animaux sont très récurrents dans les objets chamaniques himalayens. Il faut dire que toute l’Eurasie, et bien au delà, exploite cette opposition.
    J’aimerais bien avoir votre avis sur l’aspect chaman des sorcières.
    Bien à vous.
    François Pannier

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.