2023-2024 – Saint-Martin d’Hères – Domaine universitaire, MaCI, Salle 137, 17h30-19h30 – Séminaire doctoral de MAiGRE : “La crise au Moyen Âge, le Moyen Âge en crise ?” (Volume II, 2023-24)

Les membres de MAiGre ont le plaisir de vous communiquer le programme séminaire doctoral mensuel pour l’année universitaire 2023-24 consistant en la poursuite de leur réflexion sur la thématique de la crise au Moyen Âge, amorcée lors de l’année universitaire 2022-23. 

Si la crise est un sujet actuel, il pose d’emblée problème car le terme n’apparaît qu’à la fin du Moyen Âge dans un emploi très spécifique, recensé en 1478 sous la forme latine crisim « décision ; phase aiguë d’une maladie ». Ce n’est qu’au XVIIe siècle que le mot prend le sens de « moment de tension psychologique où l’énervement ou les passions sont à leur comble », puis par extension « phase grave qui traverse la politique, les affaires ». Pourtant le Moyen Âge, par sa durée et son foisonnement, s’en trouve indéniablement ponctué. Cette longue période est traversée par de nombreux bouleversements politiques, religieux, scientifiques ou encore philosophiques qui ont modelé l’histoire et trouvent leur expression dans les arts et les lettres. En l’absence de terme pour nommer ces « phases graves », comment les crises ont-elles été perçues, questionnées voire dépassées par les hommes et les femmes du Moyen Âge ? L’appellation même de « Moyen Âge » pose question et son intégrité temporelle ne cesse d’être redéfinie dans la lignée de Johan Huizinga et de Jacques Le Goff. Qu’appelle-t-on « âge moyen » dans nos civilisations ? Le Moyen Âge est-il totalement clos sur lui-même ? La Renaissance marque-t-elle une rupture définitive ?

Autant de questionnements qui ont guidé nos échanges, riches de notre interdisciplinarité et d’approches définitionnelles variées, depuis la crise narrative dans les romans médiévaux tels que Perceforest, le Roman de Renart ou Tristan et Yseult à la rupture chronologique et épistémique dans les traités agricoles de la fin du Moyen Âge, en passant par l’étude du Grand Schisme d’Occident. Nous avons attendons nombreux·ses pour poursuivre ces réflexions, en présenciel à l’UGA ou en hybride sur Zoom : https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/s/91313577354 (code : 724290).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.