Archives de catégorie : Conférence

Communication : “Shepherds, interpreting and echoing the voice of nature”

Du 22 avril au 1e mai, le colloque international du Forum for Medieval and Renaissance studies in Ireland, “The Senses in Medieval & Renaissance Europe: Hearing & Auditory Perception” se tiendra en ligne.

Programme et réservation : https://www.eventbrite.ie/e/the-senses-in-medieval-renaissance-europe-hearing-auditory-perception-tickets-145008822291?keep_tld=1 

Dans le cadre de ce colloque, Charlotte Guiot, doctorante Litt&Arts, présentera une communication intitulée “Shepherds, interpreting and echoing the voice of nature” le vendredi 23 avril à 15h30.

4 mai 2021 – séminaire du LUHCIE de 17h à 19h – “Exclure de la communauté monastique en contexte réformateur (France du Nord, Xe-XIIe siècle)”

Noëlle Deflou-Leca, Maître de conférence en histoire médiévale (UGA, LEM-CERCOR), interviendra en distanciel. Lien zoom et informations complémentaires: https://luhcie.univ-grenoble-alpes.fr/rencontres/exclure-de-la-communaute-monastique-en-contexte-reformateur-france-du-nord-xe-xiie-siecle/

15 avril 2021 à 17h30 – séminaire doctoral de Litt&Arts -conférence en distanciel par Térence Le Deschault de Monredon sur “Autour d’une iconographie peu ordinaire sur la cheminée du Châtel de Theys : entre chevalerie, érotisme et alliance matrimoniale”

Jeudi 15 avril à 17h30, conférence en ligne à ce lien Zoom: https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/95269099444?pwd=YXJtdExCZHh2U2ZtdXY4aDRQamRUQT09)
 
Le Châtel de Theys est un édifice médiéval surprenant situé sur le balcon de Belledonne. Son décor peint, essentiellement connu par un petit groupe de spécialistes, se fonde sur le Perceval  de Chrétien de Troyes. Cependant, son analyse est plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Un point particulier de cet ensemble, situé sur la cheminée de la salle, est particulièrement difficile d’interprétation. L’iconographie visible à cet endroit ne peut être déchiffrée qu’en ayant recours à différentes sources : historiques, héraldiques, littéraires et iconographiques. Ce cas d’espèce sera l’occasion de suivre le raisonnement et la méthode, ayant permis de proposer une hypothèse d’interprétation pour une scène qui n’entrait pas dans la logique interprétative du reste du décor. Cette approche pluridisciplinaire est susceptible d’intéresser un large public et facilement accessible à des auditeurs non spécialistes en histoire de l’art.
 
Térence Le Deschault de Monredon est docteur ès lettres de l’université de Genève, historien de l’art médiéviste et conseiller pour le patrimoine auprès de la commune de Theys. Spécialiste des décors peints civils, il a publié un ouvrage intitulé “Le décor peint de la maison médiévale. Orner pour signifier en France avant 1350 (Paris, Picard, 2015)”. Après plusieurs années passées en tant que chercheur associé à l’Université autonome de Barcelone, il se consacre à présent à la sauvegarde et à la mise en valeur des peintures murales civiles médiévales en France, travaillant en collaboration avec des musées, des municipalités et des propriétaires privés.
 

9 mars 2021 – Séminaire du LUHCIE de 17h à 19h – “La fabrique judiciaire des corps morts au Moyen Âge : politique de cohésion sociale ou d’exclusion?”

Mathieu Vivas, Maître de conférence en Histoire et Archéologie du Moyen Âge (Université de Lille, IRHIS) interviendra en distanciel. 

Informations complémentaires : https://luhcie.univ-grenoble-alpes.fr/rencontres/la-fabrique-judiciaire-des-corps-morts-au-moyen-age-politique-de-cohesion-sociale-ou-dexclusion/

4 mars 2021 – Conférence du LUHCIE (en visioconférence) de 15h à 18h, “Culture des institutions. Chancellerie et Armée dans le royaume de Naples (XIIIe – XVe siècle)” par Roberto Delle Donne, Amedeo Feniello et Francesco Storti

4 février 2021 – Séminaire du LUHCIE – “Exclure de l’Eglise et de la société chrétienne dans l’Ethiopie médiévale”- 17h à 19h

Olivia Adankpo-Labadie, Maître de conférence en Histoire médiévale (Université Grenoble-Alpes, LUHCIE) interviendra en distanciel.

Informations complémentaires :  https://luhcie.univ-grenoble-alpes.fr/rencontres/exclure-de-leglise-et-de-la-societe-chretienne-dans-lethiopie-medievale-fondements-theologiques-et-pratiques-sociales-xiie-xve-siecle/

Séminaires d’histoire médiévale à Grenoble en 2021

Notez dans vos agendas de 2021 des conférences grenobloises abordant l’histoire médiévale !

4 décembre 2020 – Journée d’études sur “Les bâties dans l’espace delphino-savoyard au Moyen Âge : nouvelles données et orientations de recherches”, visioconférence

Informations complémentaires : https://arsh.univ-grenoble-alpes.fr/fr/menu-principal/vie-de-l-ufr/actualites-/agenda/bastida-les-baties-dans-l-espace-delphino-savoyard-au-moyen-age-nouvelles-donnees-et-orientations-de-recherches-745482.kjsp?RH=10880287156332926

Séminaire de la Sorbonne Nouvelle en ligne

Organisés le vendredi de 14h à 16h, les séminaires de la Sorbonne Nouvelle sont accessibles en ligne :

meet.google.com/wev-timi-dht

Programme :
 
20 novembre 2020 : Anne Rochebouet (UVSQ), « (En)clore l’histoire universelle dans le manuscrit : lignées et matières au prisme des seuils textuels et manuscrits »

11 décembre 2020 : Aurélie Houdebert (Université Sorbonne Nouvelle), « Que dire après la fin de l’histoire ? la démesure épilogale du Cléomadès »

8 janvier 2021: Mickael Ribreau (Université Sorbonne Nouvelle), « La fin a-t-elle un genre ? L’exemple des “traités” d’Augustin »

5 février 2021 : Bénédicte Milland-Bove (Université Sorbonne Nouvelle), Vanessa Obry (Université de Haute-Alsace), « Finir pour recommencer : du roman au manuscrit »

12 mars 2021 : Christine Silvi (Paris Sorbonne Université), « Peut-on finir une encyclopédie médiévale ? »

9 avril 2021 : Gioa Paradisi (Université de Rome), « Stratégies de la fin dans les textes sur Alexandre le Grand. Un regard comparatif. »

21 mai 2021 : Emma Cayley (Université de Leeds), « ‘The sense of an ending ?’ : Fournir le ‘demourant’ dans les débats poétiques de la fin du quinzième siècle »


Plus d’informations sur cette page

4 décembre 2020 – Journée d’études sur “Les bâties dans l’espace delphino-savoyard au Moyen Âge : nouvelles données et orientations de recherches” – Domaine universitaire, Saint-Martin-d’Hères, Centre des Langues Vivantes, amphi H

Entrée libre dans la limite des places disponibles (Réservation au 04 76 00 31 21). Renseignements et téléchargement du programme : https://culture.isere.fr/actu/journee-detude-bastida-le-4-decembre-2020# 

Rentrée de la recherche 
du Moyen Âge interdisciplinaire à Grenoble

Pour nous retrouver en ce début d’année, nous vous invitons à assister à la rentrée de la recherche du Moyen Âge interdisciplinaire à Grenoble. Cette journée sera l’occasion de découvrir les recherches récentes d’une partie des médiévistes grenoblois·es.

En raison de la crise sanitaire actuelle, nous vous demanderons d’observer les consignes en vigueur. La journée est organisée dans le strict respect du protocole sanitaire recommandé par l’UGA. Le port du masque sera donc obligatoire tout au long de l’événement et du gel hydroalcoolique sera disponible à l’entrée de la salle. Pour les mêmes raisons, nous sommes malheureusement au regret de vous annoncer que la situation nous contraint à annuler le buffet et les temps de collation. Nous tenterons malgré tout de passer un moment agréable et convivial.

Journée organisée par : Camille Brouzes, Audrey Dominguez, Laurence Doucet, Charlotte Guiot et Hélène Jager

12 mars 2020 – Conférence du LUHCIE : “Culture des institutions. Chancellerie et Armée dans le royaume de Naples (XIIIe-XVe siècle)” – 9h30 à 12h30 – Amphi ARSH 2, Domaine universitaire, UGA

Dans le royaume de Naples des derniers siècles du Moyen Âge, la société, les institutions, les cultures, les langages et les pratiques administratives et gouvernementales présentent à la fois des caractéristiques de continuité et de discontinuité par rapport aux siècles précédents. Roberto Delle Donne centrera son attention sur certains moments cruciaux du processus d’institutionnalisation de la chancellerie angevine des rois de Naples, entre la deuxième moitié du XIIIe siècle et les premières décennies du XIVe siècle. Ces années ont vu s’esquisser la structure d’un bureau administratif par la comparaison constante avec l’héritage de la tradition souabe. Ce bureau était destiné à demeurer en grande partie inchangé jusqu’à la fin de la domination angevine, voire au-delà. Dans le royaume aragonais, en effet, il devait continuer à fonctionner, en bonne partie, comme par le passé. Francesco Storti va illustrer la genèse de l’armée «domaniale» des rois aragonais de Naples au XVe siècle. Il s’agit d’un modèle institutionnel originel, qui met en place des soldats provenant des villes du Royaume (cives armigeri) et encadrés au service direct de la monarchie. Dans ces conditions, les souverains obtenaient le monopole des armes et, en même temps, ils répondaient aux aspirations des élites citadines d’être recrutées dans un corps garanti et prestigieux.

7 février 2020 – Conférence : Florence au Moyen Âge et à la Renaissance – 9h30 à 12h30, salle Jacques Cartier, Maison des langues, domaine universitaire

À l’occasion de la parution récente de l’ouvrage Comme un arbre en fleurs. Florence entre Moyen Âge et Renaissance (Grenoble, UGA Éditions, coll. « Italies plurielles », 2019), Silvia Diacciati, Lorenzo Tanzini et Sergio Tognetti, qui avec Enrico Faini en sont les auteurs, proposent une nouvelle lecture de l’histoire florentine qui permet de saisir des traits inédits de cette ville. Ils les dévoilent dans les mécanismes de la vie publique, les pratiques politiques, les rapports sociaux et familiaux, la richesse culturelle et artistique, ainsi que dans la vitalité économique de la cité du florin. L’ ensemble de ces aspects rejoint une approche globale qui tend à restituer dans toute sa complexité l’expérience de la Florence du Moyen Âge et de la Renaissance.