Archives de catégorie : Séminaires et cours

L’ensemble de ces articles concerne les cours et séminaires assurés par l’équipe enseignante de l’Université Grenoble Alpes

4 mai 2021 – séminaire du LUHCIE de 17h à 19h – “Exclure de la communauté monastique en contexte réformateur (France du Nord, Xe-XIIe siècle)”

Noëlle Deflou-Leca, Maître de conférence en histoire médiévale (UGA, LEM-CERCOR), interviendra en distanciel. Lien zoom et informations complémentaires: https://luhcie.univ-grenoble-alpes.fr/rencontres/exclure-de-la-communaute-monastique-en-contexte-reformateur-france-du-nord-xe-xiie-siecle/

15 avril 2021 à 17h30 – séminaire doctoral de Litt&Arts -conférence en distanciel par Térence Le Deschault de Monredon sur “Autour d’une iconographie peu ordinaire sur la cheminée du Châtel de Theys : entre chevalerie, érotisme et alliance matrimoniale”

Jeudi 15 avril à 17h30, conférence en ligne à ce lien Zoom: https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/95269099444?pwd=YXJtdExCZHh2U2ZtdXY4aDRQamRUQT09)
 
Le Châtel de Theys est un édifice médiéval surprenant situé sur le balcon de Belledonne. Son décor peint, essentiellement connu par un petit groupe de spécialistes, se fonde sur le Perceval  de Chrétien de Troyes. Cependant, son analyse est plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Un point particulier de cet ensemble, situé sur la cheminée de la salle, est particulièrement difficile d’interprétation. L’iconographie visible à cet endroit ne peut être déchiffrée qu’en ayant recours à différentes sources : historiques, héraldiques, littéraires et iconographiques. Ce cas d’espèce sera l’occasion de suivre le raisonnement et la méthode, ayant permis de proposer une hypothèse d’interprétation pour une scène qui n’entrait pas dans la logique interprétative du reste du décor. Cette approche pluridisciplinaire est susceptible d’intéresser un large public et facilement accessible à des auditeurs non spécialistes en histoire de l’art.
 
Térence Le Deschault de Monredon est docteur ès lettres de l’université de Genève, historien de l’art médiéviste et conseiller pour le patrimoine auprès de la commune de Theys. Spécialiste des décors peints civils, il a publié un ouvrage intitulé “Le décor peint de la maison médiévale. Orner pour signifier en France avant 1350 (Paris, Picard, 2015)”. Après plusieurs années passées en tant que chercheur associé à l’Université autonome de Barcelone, il se consacre à présent à la sauvegarde et à la mise en valeur des peintures murales civiles médiévales en France, travaillant en collaboration avec des musées, des municipalités et des propriétaires privés.
 

Séminaires d’histoire médiévale à Grenoble en 2021

Notez dans vos agendas de 2021 des conférences grenobloises abordant l’histoire médiévale !

thériaque médecine médiévale

Séminaire : Médecine, économie et morale à la fin du Moyen Âge par Joël Chandelier ( 4 décembre 2020 )

L’IRHT (Institut de Recherche et d’histoire des Textes) propose plusieurs programmes de séminaires, tels que “Sciences et magie entre Orient et Occident au Moyen Âge”.

Le vendredi 4 décembre de 10h à 12h, il sera possible d’écouter Joël Chandelier sur la thématique  “Médecine, économie et morale à la fin du Moyen Âge”.

Pour cela, il suffit de s’inscrire à la séance en contactant Julien Véronèse : julien.veronese@univ-orleans.fr

NB : Il est toujours possible de répondre à l’appel à communication Marquer son église : les princes en leurs collégiales (IXe -XVe siècle, Occident chrétien

Séminaire de la Sorbonne Nouvelle en ligne

Organisés le vendredi de 14h à 16h, les séminaires de la Sorbonne Nouvelle sont accessibles en ligne :

meet.google.com/wev-timi-dht

Programme :
 
20 novembre 2020 : Anne Rochebouet (UVSQ), « (En)clore l’histoire universelle dans le manuscrit : lignées et matières au prisme des seuils textuels et manuscrits »

11 décembre 2020 : Aurélie Houdebert (Université Sorbonne Nouvelle), « Que dire après la fin de l’histoire ? la démesure épilogale du Cléomadès »

8 janvier 2021: Mickael Ribreau (Université Sorbonne Nouvelle), « La fin a-t-elle un genre ? L’exemple des “traités” d’Augustin »

5 février 2021 : Bénédicte Milland-Bove (Université Sorbonne Nouvelle), Vanessa Obry (Université de Haute-Alsace), « Finir pour recommencer : du roman au manuscrit »

12 mars 2021 : Christine Silvi (Paris Sorbonne Université), « Peut-on finir une encyclopédie médiévale ? »

9 avril 2021 : Gioa Paradisi (Université de Rome), « Stratégies de la fin dans les textes sur Alexandre le Grand. Un regard comparatif. »

21 mai 2021 : Emma Cayley (Université de Leeds), « ‘The sense of an ending ?’ : Fournir le ‘demourant’ dans les débats poétiques de la fin du quinzième siècle »


Plus d’informations sur cette page

23 octobre 2020, domaine universitaire St-Martin-d’Hères – Intervention de Marielle Devlaeminck sur : “La terre, la mort et les éléments : le personnage de Terre sur les scènes médiévales (XIVe – XVIe siècles)

Intervention de Marielle Devlaeminck, doctorante à Litt&Arts, dans le cadre du séminaire “Littérature et culture médiévales” assuré par Fleur Vigneron; thème de l’année 2020-2021 : “Terre, pierre: imaginaire du repos et du travail”

10h30 – 12h30, Bâtiment Stendhal, salle A 104, entrée libre 

Visite de Dorothea Kullmann

Dorothea Kullman, associate professor à l’Université de Toronto et spécialiste de la chanson de geste, sera à Grenoble le 12 décembre.

Elle interviendra Salle C008 (à l’entrée de la bibliothèque de section BULLES) dans les séances suivantes :

  • intervention sur la Chanson de Girart de Roussillon : 13h30-15h30
  • intervention sur la stylistique de la chanson de geste : 15h30-17h30

 

Mariage de Girart de Roussillon

Du Moyen Âge au XVIe siècle : Le Songe de Poliphile et les jardins – Gilles Polizzi

Vendredi 22 novembre
10h30-12h30
bâtiment Stendhal, F 311

Intervention de Gilles Polizzi (Professeur, Université de Haute Alsace), dans le cadre du séminaire Littérature et cultures médiévales (entrée libre)

Contact : fleur.vigneron@univ-grenoble-alpes.fr

Le jardin de soie (Songe de Poliphile, 1546, F43v) – Jean Goujon
(source : utpictura18)

Visite de Philippe Walter

Philippe Walter, professeur émérite de littérature médiévale sera à Grenoble les 7 et 8 novembre prochain, et interviendra dans plusieurs séminaires et événements ouverts pour l’occasion au public.

  • jeudi 7 novembre 13h30-15h30 salle C 103, cours de préparation à l’agrégation sur la chanson de geste Aspremont (ouverture exceptionnelle du cours au public). Il proposera une étude littéraire de l’ascension de l’Aspremont.
  • jeudi 7 novembre à 17h30, amphithéâtre de la MSH : Philippe Walter proposera une conférence “Pour une neurophysiologie de l’imaginaire”, sur l’invitation du AACRI (Association des Amis du Centre de Recherche sur l’Imaginaire). Entrée libre.
  • vendredi 8 novembre, 10h30-12h30, salle F 311. Philippe Walter interviendra dans le séminaire “Littérature et culture médiévales”  et proposera une communication intitulée “Un jardin des secrets dans le Roman de la Rose (Guillaume de Lorris)”. Ce séminaire est ouvert au public.

L'amant et la roseHarley MS 4425, f. 184v°

 

“Faire et dire le théâtre”, par Jelle Koopmans les 23 et 24 octobre 2018

Information de la maison de la création : http://maisondelacreation.univ-grenoble-alpes.fr/fr/formation/ateliers/faire-et-dire-le-theatre-par-jelle-koopmans-392774.kjsp?RH=MC

Dans le farce de Raoulet Ployart de Pierre Grignore, la femme préfère (quand il s’agit de « labourer sa vigne ») le personnage Faire au personnage Dire. Ici, nous prendrons un exemple concret: l’utilisation de formes strophiques, et notamment le triolet, sur la scène des XVe et XVIe siècles. Bien multiples sont les interprétations intelligentes, gratuites, peu fondées et plausibles qui ont été formulées, mais personne n’a encore soumis la question à l’épreuve de la pratique – est-ce que cela pourrait tout simplement fonctionner comme on le croit? En guise d’ouverture à un atelier, pratique et concret, où nous procéderons à une véritable « mise en pratique », cette conférence détaillera les enjeux, les possibilités, et les dangers de la forme même de l’atelier comme outil historique pour l’étude du théâtre médiéval – et renaissant, d’ailleurs, et plus proprement pour tout théâtre historique. La grande question au rendez-vous sera celle du rapport entre la parole et l’action, et donc non seulement « quand dire, c’est faire », mais aussi « quand faire c’est dire ».
La conférence aura lieu le 23 octobre de 16h30 à 18h (Amphithéâtre MSH Alpes) et sera suivie par un atelier du 24 octobre de 9h à 17h  (studio 3 du bât. EST). Pour en savoir plus …

Inscriptions :

Jelle Koopmans travaille depuis 1989 à l’Université d’Amsterdam, au département de français et à l’Institut de Culture et d’Histoire. Sa thèse de doctorat (Université de Leyde, 1987) portait sur les sermons joyeux français des XVe et XVIe siècles. Depuis, il a publié un certain nombre d’éditions importantes de textes dramatiques et narratifs ainsi que des monographies (mentionnons : Le théâtre des exclus au Moyen Âge, Paris, Imago, 1997). Il est membre de l’Académie Royale des Arts et des Sciences (KNAW) et président du Conseil pour les Sciences de l’Homme (RGW) aux Pays-Bas. En 2012, la ville de Tours lui a remis la médaille de la ville pour ses travaux sur la Renaissance française.